...et les shadoks ponçaient, ponçaient...

Publié le par sweet riri

Il y a des propositions qui ne se refusent pas: ainsi, celle de Yayo qui nous a offert de venir passer 48 h à La Coumette, à condition qu'on lui prépare une liste de menus travaux. Eh, eh...menus, hein?

Au programme: vendredi  matin, arrivée de l'intérimaire qui se voit remettre la liste des réjouissances

.shad7 101 0718

On commence par une bonne suée sous le soleil matinal, histoire de pousser un peu la tondeuse débroussailleuse pour une promenade dans la jungle de notre pelouse.

101 0716 Avant qu'il ne démarre l'engin de destruction, je me jette les bras en croix devant , parce que j'ai repéré dans l'herbe un magnifique spécimen de ciboulette sauvage, qui ira fort bien sur les côtes d'agneau prévues à midi. Chlic-chlac, 2 coups de ciseaux et la tonte peut commencer. Adieu, pissenlits et pâquerettes!

L'après-midi, on passe à la partie ponçage: celui des poutres du salon, et celui du plan de travail de la cuisine que je me suis enfin décidée à protéger. Pour ce dernier, je commence à la main avec la cale à poncer, car j'ai un peu peur que la ponceuse soit trop radicale pour ca qu'il y a à faire; mais après avoir transpiré sur la première planche pour un résultat...mmmmouais...on essaie quand même avec l'engin, qui se montre efficace et va beaucoup plus vite tout de même.

101 0720 101 0726 Pendant que j'attaque la première couche d'huile dure (et néanmoins bio), Yayo dépoussière les poutres et commence à les enduire d'un mélange d'huile de lin, d'essence de thérébenthine et de cire liquide savamment dosé a bisto de nas, comme on dit ici.

Attention à ne pas tomber de l'échelle!

101 0724 101 0725

Cette affaire nous prendra la journée, qui se terminera de façon inattendue par...un golf sur l'herbe fraîchement tondue! Petite remise en jambes pour Kikito (qui a dû dépoussiérer son matériel pour l'occasion...), première leçon pour Zozo et swing ravageur pour Yayo, jamais fatigué!

101 0733101 0735101 0737101 0740101 0742101 0745101 0748101_0727.JPG

Quand je vous dis que c'est du dernier chic, à La Coumette, vous me croyez, maintenant?

Le lendemain,samedi, suite des diverses opérations ponçage-vernissage...C'est que ça serait chronophage, cette histoire-là!

Puis Yayo et Kikito, cédant devant mes allusions de plus en plus insistantes sur le fait que-ce-serait-VRAIMENT-bien-de-terminer-le-placard-de-Zozo, se mettent donc à la scie sauteuse et à la visseuse. Je dois signaler que déjà, au cours du précédent séjour de Yayo, ils avaient installé (enfiiin!) les superbes appliques très années 50 qu'on avait trouvées il y a déjà un bon moment, aux couleurs exactes de la chambre tic-tac.


101 0773 101 0776 C'est-y pas beau?

Adoncques, pour mettre la touche quasi finale à cette chambre de préado (rable) qui n'a pas besoin d'excuses pour laisser traîner ses fringues partout, il fallait terminer le placard afin qu'elle puisse y ranger soigneusement lesdites fringues. (Oui, je sais, mais on peut toujours rêver.)

101 0752101 0772101 0777

Il ne manque plus qu'une porte: en attendant, je déclenche le plan Orsec pour retrouver des voilages utilisés pour la fête de nos 40 ans (ouuuuuuhhh...que c'est loin déjà...), et hop, telle la fée du logis, je vous confectionne-t-y pas un rideau 'achement tendance en 2 temps 3 mouvements? Oui, je sais, on m'appelle la Valérie Damidot du Gers...

101 0753 Bon, c'est pas tout, ça, mais la ponceuse refroidit. C'est le moment que choisit notre bonne vieille table pour me lancer un regard suppliant qui semble vouloir dire: "ponce-moi, poooonce-moâââââââ". C'est vrai que cela fait des années qu'on le lui a promis, la pauvre vieille...Il fait beau, je me sens encore du courage: allez, hop: les hommes, vous me mettez la table dehors siouplaît!

Yayo, contrat honoré, repart dans les Landes avec sa petite-fille en passagère clandestine (et ronfleuse).

Kikito, toujours prêt, s'en va aider au montage d'un autre placard chez l'ami Toto.

Pis moi, je prends une grande respiration et...au boulot!

101 0754

(Chuis tellement polyvalente que j'arrive à ma photographier toute seule, vous avez vu?)

Bon, ça, c'était à 15h; une heure après, j'avais perdu 2 kilos d'eau, avalé autant de poussière de bois et troqué mes habits du dimanche contre un vieux short tout pouilleux et un débardeur, que vous ne verrez pas sur ce blog, non mais, on a un standing, tout de même. (Par contre, le coup de soleil, à mon avis, il sera visible un moment.)

Au bout de 3 heures,on en est là:

101 0757 (je suis à peu près dans la même position que la table). Je déclare forfait pour aujourd'hui.

Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne et où mon réveil sonnera, je reprendrai le ponçage. Le soir même, la table aura cessé de me résister.

101 0759 101 0767 Non mais!

Quant au plan de travail, il recevra lundi matin sa 3ème couche de protection.

101 0848 Han, c'est trooop beau, diraient mes élèves. Moi, je me contenterai de sautiller de joie en me disant que désormais et à partir de dorénavant, youpiiii, on va pouvoir manger comme des cochons et renverser tout un tas de choses mouillées qui glisseront sur le bois comme une fiente de mouette bretonne sur les plumes d'un canard gersois. Yeeeah.

Et la table? Réussira-t-elle son relooking? Sera-t-elle transformée en hippie chic, en mobilier Louis XIII ou en cosy anglaise avec des froufrous en liberty partout ? C'est ce que vous saurez en lisant la suite de notre feuilleton, euh....dès que j'aurai une idée et le temps de l'appliquer.

Bisous.



Commenter cet article

so' 04/05/2010 15:53


purée tu publies trop j'arrive pas à suivre!!! (tiens et si je mettais une alerte..??? quelle quiche aussi..)

ouais, ouais super, vivement demain que j'ai mon plan de travail que je puisse le huiler aussi yehaaaaa et que ça soit trop beau tout pareil !

et nous aussi c'est objectif placards, parce que vu le peu de meubles qu'on a (on a tout misé placards, justement), avec le déménagement ds 15 jours, il est ptet temps de s'y mettre...


sweet riri 06/05/2010 22:06



Christelle, tu rigoles mais oui, j'en ai VU des mouettes par ici! Savoir si elles étaient bretonnes, par contre...


So', pour les placards de cuisine, je ne sais pas si vous avez déjà prévu les vôtres, nous on a fait le choix de ne pas en mettre en hauteur pour donner une impression plus aérée (et ce n'est pas
seulement parce que je mesure 1,60 m les bras levés): ben on est totalement satisfaits de résultat. Et le gros avantage d'une cuisine en U avec le lave-vaisselle sur le petit côté, on le découvre
au moment où on le vide, quand on n'a quasiment qu'à tendre le bras pour tout ranger. Aaaaah....



kricam 30/04/2010 23:51


woaw, je suis admirative devant ta polyvalence, devant le rangement chez ta préado (rable) et je dois dire également assez perplexe, aurait-on des mouettes bretonnes dans le Gers?