Invasion!

Publié le par sweet riri

Depuis quelque temps, nos amis les frelons s'invitent chaque soir autour des éclairages de la maison. Demandez à notre ami Ethyène et à sa fille Lou ce qu'ils ont pensé de ces visites, lors de leur séjour à La Coumette en août...
Moi, perso, ça ne me dérange pas outre mesure, sachant que ces charmants hyménoptères ne sont pas très agressifs, en tout cas bien moins que des guêpes, par exemple. En 15 ans de vie commune dans le Gers, j'ai cohabité avec des douzaines d'entre eux sans jamais en piquer aucun, et ils ont eu la même attitude polie à mon égard.
N'oublions pas qu'ils ont leur rôle dans la pollinisation, et ne les confondons pas avec leur cousin asiatique qui détruit les colonies d'abeilles et fait le désespoir de nos apiculteurs.
Ceci étant dit, nous avions repéré l'endroit d'où ils semblaient surgir chaque soir, et qui se situe juste au-dessus de notre chambre, c'est-à-dire là.
Justement, quelques petits travaux d'électricité nous appelaient dans ce secteur. Une petite grimpette à l'échelle, suivie d'un coup d'oeil, et le son de quelques bourdonnements nous ont confirmé la présence des squatters:ce magnifique nid trône en bonne place à quelques décimètres au-dessus de notre lit.
On admire au passage l'architecture digne du Bauhaus ou encore de Gaudi, toute en courbes gracieuses...
Les locataires se sont prêtés de bon coeur à la cérémonie de la photo, mais bon, je ne me suis pas attardée quand même, car le bourdonnement se faisait un peu plus intense.Et comme le dit le proverbe: "il ne faut pas émouvoir les frelons".

Et maintenant, sachant qu'il va falloir fréquenter cet endroit pour y travailler,  une décision devra être prise; nous répugnons à employer des insecticides, et même à supprimer une si belle oeuvre naturelle. En même temps, faut pas déconner, on était quand même preum's sur les lieux, et si on risque de se faire piquer quand on va grimper dans les combles la riposte ne se fera pas attendre.
Pour l'instant on s'est contentés de refermer prudemment la trappe d'accès, et de continuer la cohabitation.

Commenter cet article

dave 29/09/2009 00:11


Quand il n'y a qu'un frelon ça va, c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes !!
Satanés frelons auvergnats ..


sweet riri 01/10/2009 19:12


Allons, Dave! Tu sais bien que chez les frelons, ni le bruit ni l'odeur ne nous dérangent...